Aller au contenu

Les Bauges fêtent le pain des Alpes du 6 octobre au 3 novembre 2018

Au fil de l’histoire, les fours à pain ont été des lieux de travail et d’échanges entre les générations…
Du 6 octobre au 3 novembre, les fours du massif des Bauges vont s’allumer et s’inscrire dans l’initiative alpine “Lo Pan Ner. Le pain des Alpes”.

 

Dimanche 21 octobre 2018 à Curienne

Vente de pain cuit dans deux fours communaux, et de pizzas cuites dans deux fours portatifs.

Techniques de construction et de restauration de tous types de fours à pain en présence de Jean-Michel Etienne et exposition sur la restauration des cinq fours à pain communaux.

Exposition photos de Bernard Grange (moisson, battage et fabrication du pain), vente de livres sur le pain par la librairie du Bois d’Amarante.

A partir de 14h30 atelier de fabrication de brioches et de confiture de Noël, avec le pâtissier Félix.

Découverte de la production de “La Brasserie du Merle” installée depuis cet été à Puygros.

Animation par l’association “Les Fascines” à la salle polyvalente de 11h à 19h.

Quel pain pour demain ?

De 15h à 17h Table ronde à l’école maternelle.

Avec Paul ROCHET (Le Fournil des Eparis), Jean-Michel ETIENNE (tailleur de pierre, expert dans la rénovation des fours à pain), Valentina ZINGARI (anthropologue), et d’autres intervenants à confirmer.

 

 

Lo Pan Ner en quelques lignes


Le 14 octobre 2017, le Parc Naturel Régional du Massif des Bauges organisait une rencontre en Vallée d’Aoste, à l’occasion de la Fête «Lo Pan Ner», les pains des Alpes, dans le cadre du projet européen Interreg AlpFoodway.
Ce projet poursuit le travail autour des savoirs et pratiques alimentaires et culinaires initié par le Parc en 2016, en partenariat avec le Ministère de la Culture.
54 habitants du Massif des Bauges ont participé à cette journée en Vallée d’Aoste et partagé de riches moments de rencontres et d’échanges.
C’était la deuxième année que cette fête du pain transfrontalière était organisée, avec la région Lombardie, le Piémont et la Suisse. A cette occasion les fours banaux des villages d’environ 50 communes de la Vallée d’Aoste ont été allumés le même week-end pour assurer la cuisson du pain.

« Les fours à pain ont été au fil de l’histoire lieux de travail, d’échange entre les générations… Le four collectif : un lieu où le feu, la chaleur, les odeurs parlent le langage de la solidarité, de l’entraide, du bien commun. La langue du pain partagé. Aujourd’hui ces fours sont encore là pour se retrouver, se raconter, se souvenir, manger ensemble. Restaurer ces fours et surtout les faire vivre est un projet de société.  »

En savoir plus sur le site de Faverges Seythenex

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *