Aller au contenu

Réhabiliter les granges isolées de Chartreuse

En 2016, la Communauté de Commune Coeur de Chartreuse regroupant 18 communes du massif de Chartreuse, lance un appel aux habitants à participer a l’élaboration de son Plan Local d’Urbanisme intercommunal. Ce PLUi-H est un document d’urbanisme à l’échelle de plusieurs communes qui étudie le fonctionnement d’un territoire pour en dégager les enjeux d’évolution à 10-15 ans. Il permet de construire un projet de développement s’appuyant sur les spécificités du territoire et respectant les politiques nationales et territoriales d’aménagement. Ce projet est ensuite traduit en règles d’utilisation des sols et prescriptions pour les bâtiments et aménagements. Le PLUi-H intègre dans le projet de développement du territoire, des orientations en matière d’habitat valant Programme Local de l’Habitat (PLH). Sur Cœur de Chartreuse, il remplace également le Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT).

En participant a cette démarche, un groupe de citoyens se constitue et soulève le sujet de l’avenir des granges isolée de Chartreuse.

En effet, ce patrimoine se dégrade et il est sur le point de disparaître car sa fonction agricole et d’habitat saisonnier d’été ne correspond plus aux modes de vies et aux pratiques qui perduraient encore jusqu’au XXème siècle. Son évolution est figée par les règles de protection des paysages, des espaces naturels et de la biodiversité, légitimes et urgentes, mais qui interdisent en pratique toute évolution, innovation ou réappropriation.

Selon un inventaire réalisé à l’automne 2016, il y a par exemple sur les Entremonts plus de 162 granges isolées et 76 ruines identifiées.

Un dossier complet et un site internet ont été élaborés pour permettre au plus grand nombre de s’interroger sur la problématique des granges isolées et pour participer à la réflexion commune sur l’avenir du territoire.

En répondant aux objectifs cibles par le PLUI H, ce groupe propose un axe de réflexion orienté vers la réhabilitation de granges dans des projets agricoles et de vie. Nous ne parlons pas ici d’utopie, ou de modes de vie marginaux, mais d’une “néo-paysannerie” qui ferait revivre une partie de ce patrimoine, en apportant un dynamisme local.

Il s’agit d’innovation sur les modes de vie et d’habitat, avec une approche permaculturelle des projets. Les techniques tant lowtech que hightech et la connaissance des écosystèmes permet d’envisager des expérimentations prometteuses, dont certaines sont déjà en cours.

Ressources :

https://grangesdechartreuse.wordpress.com/

http://coeurdechartreuse.fr/

 

Une réflexion au sujet de « Réhabiliter les granges isolées de Chartreuse »

  1. Ping : Réhabiliter les granges isolées de Chartreuse | Les gens !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *