Aller au contenu

Chambéry mets en place le permis de végétaliser en janvier 2020

Une bonne idée…

Initié par la ville de Paris en 2015, le permis de végétaliser se développe tout doucement. Avec un permis de végétaliser, les habitants qui en font la demande pourront donc devenir officiellement jardiniers d’un espace sur le domaine public de la ville de Chambéry. Selon la ville, ce dispositif présente plusieurs avantages : embellir les rues, rafraîchir l’air, offrir un refuge à la petite faune, créer des liens avec ses voisins…

A Chambéry, plusieurs formes de végétalisation sont possibles :

  • les plantations en pied d’arbre,
  • les fosses de pleine terre (pied d’immeuble, mur), nécessitant un carottage,
  • les plantations dans des zones « espace vert »

Une approche règlementaire…

Ce permis prends la forme d’une convention d’occupation temporaire du domaine public, délivrée à titre gracieux à une personne physique, en contrepartie de l’entretien et du respect d’un certain nombre d’obligations, dont la principale est une responsabilité civile. Celle-ci est à priori incluse dans l’assurance habitation.

La demande se fait en ligne à cette adresse : https://formulaires.simplici.chambery.fr/je-demande-un-permis-de-vegetaliser/

Le dépôt des candidatures est ouvert toute l’année, avec un délais d’instruction d’un mois maximum. Une fois délivré le permis de végétaliser est valable 3 ans, non reconductible tacitement. Il peut-être facilement renouvelé par déclaration auprès de la ville.

Il n’est donc pas possible de disposer de permis en tant qu’association ou collectif. Les motifs et délais de résiliation par la mairie restent un peu flous et on peut regretter l’absence de dispositif d’accompagnement pédagogique, logistique ou de médiation. Les quelques recommandations du guide pratique sont bien insuffisantes et on regrette que trois pages entière soient mobilisées pour une liste indicative de 50 plantes (pourquoi celles-ci et pas d’autres ?).

Le guide pratique version janvier 2020

Une délégation du fleurissement aux habitants ?

Prochaine étape pour la mairie, si aucun service n’est mobilisable pour assurer le développement et l’accompagnement de cette politique : Conventionner avec des associations pour conseiller les habitants et leur permettre de se regrouper en mutualisant compétences et moyens ! Par exemple :

Voir aussi : La réaction de Jardinons la Ville (mise à jour du 30 janvier 2020)

Une réflexion au sujet de « Chambéry mets en place le permis de végétaliser en janvier 2020 »

  1. finas dit :

    Je trouve cette proposition municipale très démagogique en période pré électorale pour une équipe municipale qui n’a eu de cesse de massacrer arbres et surfaces cultivées pendant son mandat!!! Dommage…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *