Aller au contenu

Bernard Alonso fait le lien entre permaculture, transition et société avec la “permaculture humaine”

Praticien de la permaculture depuis 1993, Bernard Alonso est cofondateur de l’Université Collaborative Internationale de la Transition. Il donne des conférences et des formations à travers le monde. Il aborde la permaculture du côté humain. Son approche s’appelle donc la “permaculture humaine”, et il la détaille dans un livre co-écrit avec la journaliste Cécile Guiochon, collaboratrice de La Maison Ecologique,  illustré par Marie Quilvin et préfacé par le regretté Jean-Marie Pelt.

 

Ce livre est publié chez écosociété (Québec), avec d’autres ouvrages de référence tels que le “Manuel de la Transition” de Rob Hopkins et “Le jardinier-maraîcher, Manuel d’agriculture biologique sur petite surface” de Jean-Martin Fortier.

Aujourd’hui, les pionniers du changement aspirent à transformer leur vie dans toutes ses dimensions. La permaculture humaine porte donc non seulement sur l’agriculture, mais aussi sur la culture, incluant l’économie, l’habitat et les relations entre les individus.

Jean-Marie Pelt

Pour présenter ce livre, Christine Laurent, de Reporterre a titré : “La permaculture humaine, anticiper le changement plutôt que de le subir”.

 

Dernière minute : 

Bernard Alonso est annoncé à Chambéry pour un atelier conférence jeudi 2 mars à 19 heures.

Nous publierons bientôt plus d’infos et l’adresse de la billetterie en ligne…

 

Une réflexion au sujet de « Bernard Alonso fait le lien entre permaculture, transition et société avec la “permaculture humaine” »

  1. Ping : Conférence Permaculture Humaine le 2 mars à Chambéry, salle de Mérande – Nivolet.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *