Aller au contenu

La grelinette au Québec : Les Fermiers, Série TV en accès libre

A partir des principes de la permaculture, les techniques de micro-agriculture bio-intensive sur petites surfaces se développent depuis une vingtaine d’années. Le modèle est aujourd’hui celui de fermes dites holistiques, qui intègrent de nombreuses productions, y compris animales.

A la suite des travaux d’Eliot Coleman aux Etats-Unis, Jean-Martin Fortier publie en 2012 le best-seller “Jardinier-Maraîcher”. Il redécouvre et modernise les techniques traditionnelles des “homesteaders”, mais aussi des maraîchers qui nourrissaient Paris au XIXème siècle, et bien sûr l’invention Savoyarde d’André Grelin, la célèbre Grelinette. En hommage à cet outil low-tech et indispensable, ce sera le nom de la première ferme de Jean-Martin Fortier.

Grelinette “made in Canada”…

En France, c’est la ferme du Bec-Hellouin qui symbolise cette alternative, vers un agriculture de régénération.

Depuis 2015, Jean-Martin Fortier est accompagné par une des plus grandes fortunes du Québec (ça aide !) pour développer de nouvelles fermes mais toujours pour produire en bio, local et diversifié.

Teaser “Les Fermiers”

La série « Les fermiers » s’immisce au coeur de ces fermes et en particulier de la Ferme des Quatre-Temps. En deux saisons de 10 épisodes chacune rythmés par les saisons et les travaux agricoles, la série nous présente ceux et celles qui opèrent concrètement ce changement au Québec.

Visualiser les épisodes de la Saison 1 : https://www.tv5unis.ca/les-fermiers/saisons/1 et la Saison 2 : https://www.tv5unis.ca/les-fermiers/saisons/2

2 réflexions au sujet de « La grelinette au Québec : Les Fermiers, Série TV en accès libre »

  1. Cécile Bouchard dit :

    Ça serait formidable une nouvelle saison des fermiers.  Leurs trucs sont très utiles pour les nouveaux amateurs de jardinage  et les plus aguerris.  Je jardine depuis 30 ans, j’ai appris de mon père qui en faisait une passion.  Cette émission nous renseigne et nous permet de mieux jardiner en transmettant des connaissances primordiales.  Le biologique est la voie de l’avenir.  Préserver les sols est une nécessité.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *